Nouvelles de la FSPG

Fédération des Sociétés de Pêche Genevoises (FSPG)

FSPG Genève - Cormorans: communiqué de presse du 16 mai 2016

La Fédération des Sociétés de Pêche Genevoises FSPG déplore que la Ligue suisse contre la vivisection menace la solidarité confédérale et le consensus longuement négocié dans le cadre de la régulation des effectifs de cormorans !

En réponse à l’augmentation spectaculaire des effectifs de cormorans sur les lacs et les cours d’eau de Suisse, les cantons procèdent à des tirs de régulation. La toute nouvelle attitude du canton de Genève, qui a dernièrement choisi de s’associer à cette stratégie nationale, est déjà menacée par une seule association de protection des animaux.
 

Une augmentation massive des effectifs de cormorans
Depuis les années 1980, les effectifs de cormorans ont considérablement augmenté en Europe et en Suisse. Présente maintenant toute l’année sur les lacs et les cours d’eau de Suisse, cette espèce, qui consomme 500 grammes de poissons par jour, est particulièrement abondante en hiver et en automne. Les cormorans de passage ou hivernant en Suisse consommeraient, d'octobre à mars, davantage de poissons des lacs que les pêcheurs professionnels n'en attrapent pendant la même période. On estime à 440 tonnes la quantité de poisson
ingurgitée par l'oiseau, pour 432 tonnes prises dans les filets.
Sur les fleuves et les rivières, ce sont les populations d’ombres communs et de truites de rivière qui sont menacées par les vagues successives de cormorans, qui désertent leurs lieux habituels de pêche lorsque celle-ci n’est plus assez productive, c’est à dire lorsqu’il n’y a presque plus rien à prendre.
Des statistiques éclairantes
Entre 2000 et 2015, 1000 à 1500 cormorans ont été tirés chaque année en Suisse. En Valais, 100 à 250 oiseaux sont régulés chaque année. Les chiffres du canton de Berne sont similaires. Le canton de Vaud quant à lui annonce quelques dizaines d’oiseaux.
Toujours entre 2000 et 2015, le canton de Genève, malgré des effectifs très importants d’oiseaux hivernants et migrateurs, s’est singularisé par son refus de considérer la problématique du cormoran, puisqu’aucun oiseau n’apparaît dans les statistiques fédérales de la chasse. En 2016, deux cormorans ont été tirés dans la région de Versoix.
Une action regrettable de la ligue suisse contre la vivisection
La dénonciation de la Ligue suisse contre la vivisection (LSCV) auprès du Ministère public de ces deux tirs de cormorans doit être donc vue comme une action regrettable qui attaque à la fois la solidarité naissante du canton de Genève face à la gestion nationale de cette espèce et la crédibilité des institutions genevoises, qui avaient pourtant réussi à établir un consensus longuement négocié entre l’Etat, les associations de protection de la nature et les pêcheurs, sur la possibilité de procéder à des tirs ciblés en des lieux précis et critiques sur le plan de la gestion de la pêche et des poissons.
Informations aux medias :
Christophe EBENER – président FSPG - 079 559 31 00 – christophe.ebener@fspg-ge.ch
Maxime PREVEDELLO – secrétaire FSPG – 079 317 00 94 - maxime.prevedello@fspg-ge.ch
Michel NARGI– président de l’Amicale des Pêcheurs du Lac – 079 611 80 81 - nardif@bluewin.ch



facebooktwitterprint