Nouvelles de la Fédération Suisse de Pêche

Le Conseil fédéral adopte un rapport dressant un état des lieux de la pêche

Le 30 janvier 2019, le Conseil fédéral a adopté le rapport « État des lieux de la situation des lacs et cours d’eau de Suisse en matière de pêche », par lequel il répond à un postulat de la Commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’énergie du Conseil national (CEATE-N). Ce rapport décrit l’état écologique des lacs et des cours d’eau suisses dans lesquels la pêche est pratiquée, présente la situation socio-économique des acteurs de la pêche et formule des mesures ainsi que des recommandations en vue d’une exploitation à long terme des populations de poissons indigènes.


Poisson de l'année 2019: La perche commune

Poisson de l'année 2019: La perche commune
La perche commune est extrêmement populaire. On trouve ses filets délicats sur d'innombrables cartes de menu à travers tout le pays. Pourtant, un nombre étonnant de personnes n'a aucune idée de l'apparence du poisson dont on tire de si délicieux filets. La perche commune est l'une des espèces les plus pêchées et procure l'inoubliable joie de leur première capture à de nombreuses et nombreux jeunes pêcheuses et pêcheurs. C'est pourquoi la Fédération Suisse de Pêche FSP a placé sur le podium ce poisson et mets si apprécié - en l'élisant poisson de l'année 2019


Promouvoir la revitalisation et sécuriser les espaces réservés aux eaux

Délimiter les espaces réservés aux eaux d’ici fin 2018 et revitaliser environ 4000 km de cours d’eau d’ici 2090. Grâce aux clarifications effectuées par Ecoplan, les obstacles à la mise en oeuvre sont désormais identifiés, à l’instar des solutions et mesures permettant de les surmonter.


Une eau potable irréprochable n'est pas une évidence

Dans son message au Parlement, le Conseil fédéral demande de rejeter "l'initiative pour une eau potable" sans contreprojet. Il fonde sa décision en se référant à un programme de mesures concernant la politique agricole 2022. La Fédération pour l'eau potable SSIGE critique cette attitude en considérant qu'elle n'atteint pas ses objectifs. Non seulement on ne sait pas encore si et comment la politique agricole 2022 sera appliquée et de plus, les mesures que cette dernière propose ne sont pas suffisantes pour protéger efficacement notre eau potable.


LA CONVENTION DE BERNE DEMANDE À L’AGRICULTURE DE CONTRIBUER AU SAUVETAGE DU DOUBS

LA CONVENTION DE BERNE DEMANDE À L’AGRICULTURE DE CONTRIBUER AU SAUVETAGE DU DOUBS
Lors de sa réunion annuelle fin Novembre, le comité permanent de la Convention de Berne a constaté avec inquiétude que l’état de l’Apron – également connu sous le nom de « Roi du Doubs » - ne s’est pas amélioré et que cette espèce emblématique était toujours gravement menacée d’extinction.


FSPG Genève - FIPAL News No 11

Le FIPAL-News No 11 de décembre 2018 est disponible !


Réussite du séminaire ARGEFA sur "le pour et le contre" à propos de la truite arc-en-ciel

Réussite du séminaire ARGEFA sur
A l'occasion de la récente réunion annuelle de l'ARGEFA à St. Gall, près de 100 personnes se sont questionnées sur le sujet controversé des repeuplements au moyen de truites arc-en-ciel. C'est un thème qui suscite de vives discussions parmi les pêcheurs des pays alpins - mais plus ou moins selon les pays et les régions. Actuellement, le débat est particulièrement d'actualité en Suisse.


FSPG Genève - FIPAL News No 10

Le FIPAL-News No 10 d'octobre 2018 est disponible !


Une canicule se termine ... et déjà la suivante se pro-file: exigences des pêcheurs

La canicule estivale de 2018 s’est enfin achevée. «Nous sommes passés à un cheveu d’une mortalité piscicole nationale», écrit la Fédération Suisse de Pêche FSP. Le prochain été caniculaire est déjà programmé. Par conséquent, la Fédération Suisse de Pêche a ficelé un paquet de requêtes.


Venez découvrir avec nous la migration des poissons !

Venez découvrir avec nous la migration des poissons !
Saviez-vous que les poissons parcourent plus de 10 000 km au cours de leur vie ? Si les anguilles font office de maître en la matière, il est tout de même dans la nature de tous les poissons d’être en mouvement. Souvent, le voyage s’achève brutalement et les poissons font les frais par exemple de la pêche et des prédateurs ou sont pris dans la turbine d’une centrale électrique. En conséquence, la Suisse s’est engagée à restaurer d’ici à 2030 la libre migration des poissons à la hauteur des centrales hydroélectriques. Qu’en est-il aujourd’hui ? Une anguille vous entraîne avec elle dans son voyage.




facebooktwitterprint