Nouvelles de la FSPG

SFV-FSP

La santé moins importante que la fiction du "Heidiland"

Communiqué de presse – 13 juin 2021: La Fédération Suisse de Pêche FSP est déçue des résultats des votations sur les initiatives pour l'eau potable et contre les pesticides : au Pays de Heidi, des eaux propres sont apparemment moins importantes que la préservation d'une soi-disant agriculture saine. Après tout, vu les millions de francs dépensés par la campagne du NON, le vote en faveur du OUI est suffisamment important pour que les préoccupations des initiatives ne puissent plus être balayées sous le tapis.

"Nous acceptons la décision démocratique du peuple, mais nous devons malheureusement constater que les faits n'ont pas pu l'emporter face aux affirmations tendancieuses des opposants", a déclaré Roberto Zanetti, président central de la Fédération Suisse de Pêche, le dimanche de la votation. "Les perdants de ce vote sont les eaux et donc la santé des humains, des animaux et de la nature.

Des polémiques tendancieuses à coup de millions

Les faits sont pourtant évidents : des centaines de mesures et d'échantillons aléatoires, ainsi que des dizaines d'études, démontrent une contamination excessive des eaux et des sols par les pesticides. Les cocktails de pesticides toxiques qui en résultent dans les cours d'eau et la forte pollution par les nitrates dans de nombreux lacs, sont également clairement démontrés. "Suscitant la peur et la panique, la campagne tendancieuse des lobbies paysans et de l'agro-business, qui a coûté plusieurs millions, l'a emporté sur les faits", déclare Roberto Zanetti, président central de la FSP.

Occasion ratée

La Fédération Suisse de Pêche FSP regrette que les opposants soient parvenus à brosser un tableau par trop idyllique de l'agriculture à travers une campagne basée sur la peur et la panique. Cette image prétendument idéale du "Pays de Heidi" contraste fortement avec la réalité d'une agriculture industrielle axée sur le rendement et l'efficacité à n'importe quel prix. 8'000 exploitations BIO en Suisse prouvent que la production durable peut être une réussite. "Malheureusement, la vision étroite du lobby paysan a empêché un réajustement de la production agricole dans les années à venir. La Fédération Suisse de Pêche demeure convaincue qu'en l'espace de dix ans, l'agriculture aurait été capable de se réorienter différemment et plus durablement".

Minorité

Compte tenu du rouleau compresseur de la propagande adverse, le vote considérable en faveur du OUI est un succès respectable. "Notre combat pour une eau propre et saine ne peut plus être balayé sous la table par les politiciens", déclare Roberto Zanetti. C'est avec les mêmes attentes que nous nous réjouissons de la mise en œuvre effective du contre-projet parlementaire et d'une plus grande considération de l'agriculture envers les enjeux écologiques dans le cadre de la politique agricole 22+.



facebooktwitterprint